Instant technique N°7 : quel espace entre mes lames ? Un article Nature Bois Concept


Dans le montage de sa terrasse bois, chaque détail compte ! Du vissage jusqu’au choix de ses lames en fonction du débit, il faut veiller à tout prendre en compte. Ainsi, un certain espacement est requis pour que les lames soient posées en toute sécurité et ne se dégradent pas. Nous allons expliquer dans cet article le phénomène de gonflement des lames, mais aussi l’espace conseillé par les professionnels du bois !



Quel espace pour mes lames ?

On peut se dire qu’il y a un espace moyen requis pour ses lames de terrasses. Mais le fait est que chaque cas de figure est différent et va dépendre de nombreux paramètres !

Mais pour se donner une idée voyons d’abord ce que dit le DTU 51.4 des platelages extérieurs bois à ce sujet :

L’écartement ne doit jamais être inférieur à 3mm, et jamais supérieur à 12mm sur des lames de largeur standard (140mm / 145mm).



L’humidité mise en cause

Vous le savez, le bois est un matériau qui va évoluer avec le temps. Il va aussi gonfler et dégonfler en fonction de l’humidité qu’il contient quand bien même il serait imputrescible. La température de l’air va donc grandement affecter sa structure. Il faut donc prévoir ce changement et le prendre en compte lors de la pose de la terrasse (été comme hiver).

Une chose à vérifier absolument :

  • L’humidité du bois maximum en été et en hiver
  • L’humidité de l’air maximum en été et en hiver (facultatif)

 

(vous trouverez les informations requises dans le DTU 51.4)

Ceci va vous servir pour déterminer avec une grande exactitude l’écartement de vos lames.


Espaceurs Spax proposés par NBC Les espaceurs servent à bien séparer les lames de manière précise. Déterminons lequel allons nous employer...

Place au calcul…

Qui dit données techniques, dit calcul… Mais l’opération est très simple.

 

Imaginons que l’on veuille poser une terrasse en lames d’Ipé 20x140mm dans la région de Nantes.

  • La première chose à faire est de vérifier le taux d’humidité du bois.
  • Ces données sont 14% en été et 22% en hiver. Moyenne de ces deux données = 18%. Cela tombe bien, le taux d’humidité MAXIMUM pour la mise en œuvre est 18% pour n’importe quel platelage.
  • Imaginons que nous allons poser cet Ipé avec un taux de 18% (ce qui correspond aux conditions du printemps).
  • Le retrait du bois est en moyenne de 0,25%.

Voici donc l’opération à effectuer :

2.5/1000 X 140mm X (18-14) = 1.4

On peut donc estimer que le bois va gonfler de 1,4mm entre la pose et une période plus froide où le bois sera plus humide.

Si l’on veut que l’espace entre les lames n’excède pas 6mm l’hiver, il faudra alors les poser à environ 4mm les unes des autres en arrondissant.

Si la terrasse est posée l’hiver, mettre un espace de 6mm suffira amplement, le bois n’allant se gonfler que de 1,4mm.

Cette petite réflexion est à prendre en compte par chaque poseur de terrasse ! Sinon les lames risqueraient de trop s’écarter en été, ou à l’inverse de se chevaucher en hiver.

 

Faites votre calcul en prenant en compte le taux d’humidité de votre région avec le DTU, car chaque situation est différente !

Attention, chaque essence possède une tendance qui lui sera propre et qu’il faudra également calculer ! Chaque type de bois possède son propre coefficient de rétractation.

Ceci étant, cette formule sera à appliquer de manière générale.



Et la mise en œuvre ?

Pour la mise en œuvre, quelques outils sont nécessaires pour bien s’assurer du bon écartement :

  • Des espaceurs : ils facilitent la pose, en se plaçant directement entre les lames avec l’espacement requis
  • Un hygromètre spécial bois pour mesurer l’humidité du bois lors de la pose

 

Voyons comment procéder avec cette courte vidéo :



Pour conclure, L’espacement des lames n’est pas quelque chose que l’on prend à la légère. Si l’on veut que ses lames ne soient pas trop écartées en été, et qu’elles ne se chevauchent pas en hiver, il faut bien veiller à connaître le taux d’humidité et le retrait potentiel de vos lames en fonction de votre région de résidence.

Si vous avez du mal à déterminer l’écartement pour vos lames, n’hésitez pas à contactez nos équipes, ou à créer un devis en ligne pour communiquer avec nos experts !


Instant technique N°7 : quel espace entre mes lames ?
2.4 (48.7%) 23 votes