Le calepinage de votre terrasse, aussi important que la pose


Vous avez sauté le pas et décidé d’installer une terrasse bois chez vous, une étape importante à ne pas négliger : celle du calepinage ! Nature Bois Concept vous explique pourquoi. Retrouvez tous les articles liés au guide d’achat des terrasses.



Le calepinage de votre terrasse, aussi important que la pose !

Le calepinage, c’est quoi ?

Le calepinage : un dessin ou croquis qui va vous permettre d’imaginer votre projet de terrasse bois, de façon concrète, pour préparer au mieux la pose finale. Il va prendre en compte tous les éléments (par exemple, un arbre) qui se trouveront dans l’espace de votre terrasse. Il permettra également de valider la disposition des lames et d’optimiser les chutes. Il est donc indispensable de le faire avant d’avoir acheté ses fournitures pour pouvoir calculer la quantité nécessaire au projet.

Le calepinage, c’est facile

Vous prenez une feuille blanche, vous dessinez le plan de votre terrasse, y insérez les lots. Nous vous conseillons d’en faire une photocopie… Et nous commençons à calepiner.

Tout d’abord les lames :

  1. Choisir le sens de pose. Il est souvent déterminé par vos baies vitrées ou bien vos ouvertures. Ceci dans le but de masquer les défauts potentiels et les seuils qui font généralement 30 cm, largeur de 2 lames.
    Ensuite la question à se poser est : « Est-ce que je veux donner un sentiment de longueur ou de largeur à mon deck ? »
    Imaginez votre terrasse comme une chemise à rayures, dans le sens de la hauteur, elle vous grandit et dans le sens de la largeur elle vous gr…i.. ! Pour la terrasse bois c’est le même principe.
    Ces deux éléments sont les plus déterminants pour le sens de pose. Généralement le choix se positionne sur la grande longueur.
  2. Calepinons !
    Les longueurs standards : en bois exotiques :
    0,95 ; 1,25 ; 1,55 ; 1,85 ; …… 6,10 m
    Les longueurs standards en bois résineux :
    2,40 ; 2,70 ; ….. 6,00 m

Vous adaptez donc vos longueurs en fonction de celle disponible.
Concernant les longueurs supérieurs, imaginons 9.00m, vous divisez par 2,5 , comme cela vous posez deux lames complètes en 3,65 m et un demi puis vous repartez dans l’autre sens.

Schéma exemple :

Divisez la largeur pour déterminer le nombre de rangées : 3,50 / 0,140 = 25 rangées.
On divise la longueur par un nombre à ,5.
Exemple 9/ 2,5 = 3,60 m
Donc 1 rangée = 2,5 x 3,60m
Total = 25 rangées x 2,5 = 63 lames de 3,60m



Variation de la longueur des lames

Pour une stabilité optimale et une belle finition, il vaut mieux une coupe en quinconce qu’un alignement des joints.

Par exemple, sur une longueur de 10 m, plutôt que de faire deux longueurs de 5 m, il vaudra mieux faire trois longueurs 4 m, 4 m et 2 m puis repartir dans l’autre sens avec 4 m , 2 m et 4 m ainsi de suite.

Nous vous conseillons de partir sur des longueurs entre 1,85 m et 3 m, généralement bien droites et faciles à mettre en œuvre que des longueurs de 3,50m et plus.
Sinon, l’utilisation d’un serre lame et d’espaceurs, pourront grandement améliorer la pose, et aligner les lames parfaitement.

Le calepinage est également utile pour pouvoir se projeter concrètement dans la future réalisation, autant que pour imaginer le rendu final !

Vous venez de réaliser le calepinage de votre terrasse bois ? Retrouvez-nous sur notre site en ligne pour choisir la terrasse de vos rêves.


Le calepinage de votre terrasse, aussi important que la pose
3.8 (75%) 8 votes